Modèle: N49° Kelowna 66-20-148

Eye: 55     A:56    DBL: 20    B: 38    TPL: 148    ED: 55
0377 - Transparent green / solid green block
0481 - Transparent brown & transparent light
brown / solid light brown + transparent brown
29 - Deep Grey / Patterned Gray
Kelowna
Kelowna est une cité située au cœur de la vallée de l'Okanagan, au sud de la province de Colombie-Britannique au Canada, sur le rivage est du lac Okanagan.

Le nom « Kelowna » est emprunté à la langue amérindienne colville-okanagan et signifie « grizzli femelle ». Il a été choisi en 1892 par John Coryell, qui prospecta la région pour les propriétaires du lieu, les frères Lequime. Ce nom serait une référence au surnom « kemxtús » (anglicisé en Kimache Touche et signifiant « face d'ours noir ») que les indiens avaient donné à Auguste Gillard, un robuste pionnier français au visage hirsute, qui avait préempté une parcelle en 1862, en le voyant sortir tel un ours de son « keewilly », une hutte traditionnelle indienne a moitié enterrée1.

Les indiens Okanagan appelaient le lieu « Nor-kwa-stin » (« pierre noire dure ») en référence au silex qu'ils utilisaient pour aiguiser leurs pointes de flèche. Les commerçants de fourrures l'appelaient « L'Anse-au-sable » à cause du rivage sablonneux du lac.

Les Oblats, des religieux français, y établissent une mission en 1859. Ce sont eux qui vont planter, quelques années plus tard, les premiers arbres fruitiers. En 1905, la cité est constituée. Elle compte 600 habitants. Kelowna devient vite un centre régional important. L'industrie forestière s'y installe. Les vergers se multiplient. Kelowna devient par ailleurs un centre de mise en marché et de distribution pour les récoltes de la région. Les vignobles font plus tard leur apparition. En mai 1914, le SS Sicamous, un bateau long de 200 pieds, commence à transporter des passagers sur le lac Okanagan, de Penticton au sud jusqu'à Vernon au nord. En 1925, le chemin de fer arrive à Kelowna. La municipalité franchit le cap des 5 000 habitants en 1941. Elle en compte 13 000 en 1961. Un pont flottant est construit en 1958 pour relier les deux rives du lac Okanagan. Cela facilite d'autant plus le transport des récoltes. En 1963, le collège Okanagan commence à offrir des cours à la population locale.

Un important feu de forêts, en 2003, entraîne l'évacuation de 30 000 habitants de Kelowna. 200 maisons sont détruites. Kelowna fête son centenaire en mai 2005. La même année, la construction d'un nouveau pont pour relier les deux rives du lac Okanagan a débuté.

En novembre 2005 se tient le sommet de Kelowna, qui réunit dix-huit dirigeants représentant les provinces et territoires du Canada ainsi que les représentants de cinq nations amérindiennes, dans le but de conclure une entente historique de reconnaissance et de coopération mutuelle. Ce sommet aboutit à la signature de l'Accord de Kelowna avec 5 nations amérindiennes, abandonné l'année suivante par le gouvernement canadien.

En juillet 2009, des feux de forêt détruisent plusieurs bâtiments dans des zones résidentielles situées le long du lac Okanagan à l'ouest de Kelowna. Environ 300 hectares de terrain sont ravagés par les flammes et 17 000 personnes sont évacuées.